Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 11:57



Dans la famille des cucurbitacées à chair ferme légèrement sucrée et au goût de noisette, vous avez la courge butternut, dite noix de beurre ou doubeurre. Point de produit laitier dans ce gros légume en forme de poire, vous vous en doutez bien. Elle doit en fait son nom à l’impression beurrée en bouche induite par sa saveur et la texture de sa chair orange intense. C’est donc peu dire que la butternut est une petite gourmandise, qui, comme le potimarron, ne nécessite pas une préparation complexe pour nous donner du plaisir.

Je l’aime simplement au four, légèrement huilée, parsemée de graines de sésame et de quelques gouttes de vinaigre balsamique. Je l’apprécie également crue en salade, râpée et mélangée à d’autres légumes comme la carotte, la courgette ou à des fruits comme la pomme (n’oubliez pas de la citronner pour éviter qu’elle ne durcisse) ou la papaye. Étonnant ! On peut aussi en faire des frites, des purées, des veloutés ou des gratins. En tout cas, ce légume se cuisine très facilement, …contrairement au cardon.

Grâce à sa peau dure, la butternut se conserve très longtemps (plusieurs mois), quand elle est placée dans un endroit frais et sec. Chez moi, elle trône sur la table en compagnie d’une courge spaghetti et d’un patidou, attendant le moment d’être cuisinée. Celui-ci peut être déterminé quand des taches sombres apparaissent sur la peau beige rosé, indices de la mise en marche du processus de pourrissement. Mais pas d’urgence, car sa chair dense ralentit la décomposition. Sachez par ailleurs que plus longtemps la courge est conservée, plus ses vitamines se concentrent. Comme ses autres sœurs de la famille des cucurbitacées, elle est particulièrement riche en vitamine A et en anti-oxydants.


Partager cet article

Repost 0
Published by Champ de roses - dans le goût - les gumes
commenter cet article

commentaires