Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 11:16
Malgré les attaques que Kokopelli subit, l'association continue le combat. Elle organisera par exemple une première rencontre de jardiniers-semenciers en mars.

Koko-quoi ?

Le nom étrange de cette association vient d’un personnage de la mythologie amérindienne. Kokopelli symbolise la fertilité, la joie, la fête. Certains légendes racontent que tout en semant les graines cachées au creux de sa bosse, il chante et joue de la flûte. Il insuffle ainsi la vie aux semences. Il était donc logique qu’une association composée de militants qui luttent pour la biodiversité et l’utilisation de variétés anciennes et naturelles de semences, de céréales notamment, le prenne pour emblème.
    
Objectifs de l’association
 
Kokopelli se bat pour que les producteurs soient autorisés à utiliser ces variétés devenues rares car la majorité des aliments que nous consommons sont issus de variétés inscrites dans les catalogues nationaux de l’Union européenne, ce qui limite considérablement la diversité des produits mais aussi la liberté des paysans et jardiniers qui doivent payer pour les droits de brevet. Kokopelli n’a d’ailleurs pas toujours la vie facile : les grandes multinationales tiennent à défendre leur pré carré et n’hésitent pas à intenter des procès lorsqu’elles se sentent menacées dans leur monopole. Les juges ont d'ailleurs donné raison à ces grands groupes et Kokopelli est en danger car elle est accusée de vendre des semences qui ne sont pas autorisées.
Kokopelli a aussi des antennes dans des pays du sud. Des jardiniers-semenciers français envoient ainsi une partie de leur récolte et font don de semences pour aider des communautés rurales en Inde, au Mali, etc.



Bientôt une rencontre de jardiniers-semenciers

L’association organisera sa première rencontre des jardiniers-semenciers les 7 et 8 mars 2009 à Ligny-en-Brionnais (71). Son principal objectif est de renforcer, structurer, dynamiser le réseau de parrainage.
Les thèmes de cette rencontre sont :
- partager les joies et difficultés à conserver différentes variétés de plantes potagères;
- approfondir les connaissances en matière de production de semences : échanges de savoir-faire, de techniques de protection, d'extraction, de conservation...;
- réfléchir ensemble aux enjeux de la conservation variétale : quels critères de sélection, d'évaluation, quelles sont nos attentes, projection dans l'avenir...;
- échanger, troquer des semences;
- maintenir et étendre les collections.

Pour en savoir plus sur Kokopelli, appelez-les au 04 66 30 64 91 ou 04 66 30 00 55 ou consultez leur site Internet : http://www.kokopelli.asso.fr/
Sources : Wikipedia et Kokopelli

Partager cet article

Repost 0
Published by Amap - dans l'agriculture
commenter cet article

commentaires