Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 11:54
L’aubergine est une plante potagère originaire d’Inde cultivée pour ses fruits le plus souvent violacés et oblongs que l’on consomme comme légumes. De la famille des solanacées (dont font également partie les tomates et les pommes de terre), l’aubergine peut aussi être blanche, comme j’ai pu le constater la semaine dernière dans mon panier puisque Benoît fait pousser plusieurs variétés dans ses serres.

C’est au XVe siècle que sa culture débuta en Europe, plus précisément en Italie. Il fallut attendre encore près de deux cents ans pour la voir arriver dans les champs du Midi de la France puis dans tout le pays. Celles que l’on trouve l’hiver viennent en général plutôt d’Afrique ou d’Asie alors consommez-les de préférence cet été, lorsqu’elles n’ont pas à prendre l’avion pour atterrir dans vos assiettes !

Très peu calorique (à condition de ne pas abuser de l’huile pour sa cuisson), l’aubergine est très riche en eau et donc en minéraux (zinc, magnésium et potassium). Elle est également une bonne source de fibres et auraient des vertus anti-cholestérol. La peau des variétés rouges d’aubergines contient en outre d’importantes quantités d’anthocyane, ce qui fait d’elle un excellent antioxydant à condition, évidemment, de ne pas l’éplucher (encore une bonne raison de l’acheter bio).



L’aubergine tire son nom du catalan « albergínia », lui-même issu de l’arabe « al-bâdinjân », emprunté au persan « bâdengân ». Elle s'est aussi appelée « mélongène » (ou mélongine), terme conservé dans son nom spécifique ainsi que dans l'italien « melanzana » ou encore en grec « melitzána ». Petite leçon de grammaire au passage : en français, le mot « aubergine » est devenu l’un de ces adjectifs tirés d’un substantif qui reste invariable (« des robes aubergine ») et donc un casse-tête orthographique. En argot, à cause de la couleur de leur uniforme, les contractuelles de la police parisienne furent par ailleurs appelées des « aubergines » avant de devenir des « pervenches ».

L’aubergine est bien sûr délicieuse en beignets, en moussaka, en caviar ou farcie. Pour éviter qu’elle n’absorbe trop d’huile, on peut la faire dégorger un peu dans du sel avant sa cuisson, comme l’explique Champ de rose dans sa recette de ratatouille. Afin de la rendre plus digeste et moins grasse, on peut aussi la cuire à l’étuvée. Moëlleuse et fondante, elle méritera alors d’être relevée par un peu d’ail et des fines herbes. On peut aussi la faire mariner légèrement dans de l’huile d’olive et des herbes avant de la griller au barbecue.

Sources : Wikipedia, le Robert de la Langue française

Partager cet article

Repost 0
Published by friedliches Fenouil - dans le goût - les gumes
commenter cet article

commentaires

Tiuscha 24/07/2009 13:55

Je la goûterais bien, grillée au BBQ...

amap 27/07/2009 10:40


Effectivement, je recommande !