Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 14:41



Quand on fait partie d’une Amap et qu’on reçoit un panier de légumes chaque semaine, on consomme beaucoup de végétaux. Et par conséquent, on jette beaucoup d’épluchures. En ville, et particulièrement à Paris, ces déchets de cuisine vont hélas finir dans la poubelle et seront ensuite détruits dans les incinérateurs municipaux. Alors qu’ils contiennent encore plein de richesses qui vont inutilement se perdre ! Tout n’est pas perdu pour les citadins qui ne supportent pas de voir tant d’énergie gaspillée.

Au coin de la rue Fessart et de la rue Clavel, du 19ème arrondissement de Paris, tout près de chez moi, il y a un jardin partagé qui justement recueille les épluchures et autres déchets organiques des riverains, les mercredi et dimanche après-midi, pour enrichir le compost. Les restes carnés ne sont pas acceptés car cela pourrait attirer les animaux, le bac n’étant pas fermé.



Le lombricompsteur

Des habitants du quartier vont encore plus loin dans cette démarche de réutilisation des ordures biologiques. Sur ce jardin partagé, j’ai rencontré deux femmes qui possèdent un lombricomposteur. C’est un composteur d’appartement. L’une l’a placé dans sa cave. L’autre l’avait mis sur son balcon, mais comme il était orienté au sud, ça fermentait. Elle l’a donc apporté au jardin partagé dont elle est membre. Les déchets de cuisine sont décomposés grâce au travail de deux sortes de vers de terre qui vont les digérer pour produire un engrais riche en nutriments pour les plantes et la terre. Le lombricomposteur est rempli régulièrement en matière organique et carbonée (boîte à oeuf), qui se décompose rapidement (moins de trois mois). Chaque jour, on peut récupèrer le jus de compost pour nourrir les plantations.

A noter qu’à 10 minutes à pied de là, l’Amap La cagette de Belleville est en train de mettre en place un compost sur le lieu qui accueille ses distributions, au centre d’animation de la place des fêtes.

Partager cet article

Repost 0
Published by amap - dans l'agriculture
commenter cet article

commentaires

jardinsessentiels 10/10/2009 09:34


C'est très encourageant tout ça. Je mets mes déchets dans un gros pot, alternés avec de la terre. je termine par une couche de terre et j'y mets 2 graines de citrouille. Les racines mélangeront le
tout. Et voilà un beau compost !
Adèle