Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

  
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 10:00

J’ai récemment fait l’acquisition d’un livre de recettes dans ma librairie préférée (Livre sterling, avenue Franklin-Roosevelt à Paris, je la cite car il est rare de trouver encore des libraires engagés et des soldes de livres aussi intéressants !).

En fait, ce jour-là, mon homme et moi en avons même acheté deux. Culpabilisants quelque peu de ces dépenses modiques mais qui viennent encore encombrer notre étagère à livres de cuisine déjà bien remplie, nous nous sommes fait une promesse : réaliser chaque semaine au moins une recette tirée de l’un des nombreux ouvrages que nous collectionnons. Sinon, interdiction d’en acquérir de nouveaux à tout jamais !

 

C’était il y a quelques mois maintenant et à ce jour, nous avons réussi à nous y tenir. Nous avons délaissé les sites Internet et le livre dont je veux parler aujourd’hui nous a bien aidés (sans parler des livres qui nous ont été offerts alors que nous n'avions rien demandé !).

 

livre-Ramsay.jpg

 

Cette « cuisine cool » est parfaitement adaptée à la vie de tous les jours et à nos goûts personnels : les recettes sont souvent internationales mais il y en a aussi de nombreuses traditionnelles anglaises (et donc très geek-ophiles puisque le bacon et le cheddar sont très présents), adaptées pour des soirs-après-le-boulot et des repas familiaux du dimanche, avec des ingrédients exotiques ou des légumes anciens. Et incroyable mais vrai, c’est un chef anglais, roi de la TV, qui en est l’auteur. J’ignorais qui était Gordon Ramsay avant cet achat (pas très télé moi…) mais il m’est devenu fort sympathique malgré un ego visiblement un peu surdimensionné …

 

Bref, bref, nous avons déjà testé plusieurs recettes avec un plaisir immense à chaque fois. Nous avons commencé par les plus simples et toujours été épatés par la saveur incroyable de plats réalisés en peu de temps et sans difficulté.

 

Le week-end dernier, j’ai ainsi préparé un plat doublement de saison : un velouté d’asperges. Doublement, car c’est la saison des asperges et c’est un temps idéal pour une bonne soupe, ma p’tite dame !

 

J’en ai très précisément fait deux versions, une légère « intégrale » et une crémeuse plus raffinée : Après avoir passé la préparation au chinois, je l’ai divisée en deux. Dans mon bol, j’ai ajouté ce qui était resté dans le chinois (pourquoi gâcher ces bons légumes, j’ai horreur de jeter de la nourriture !) tandis que pour mon homme, j’ai ajouté un peu de crème de soja.

 

Pour deux ou trois personnes :

 

- 1 botte d’asperges vertes (en magasin bio, elles étaient non seulement plus saines, mais près de deux fois moins cher qu’en supermarché, j’étais très agréablement surprise !)

- 1 oignon

- 1 branche de céleri

- du thym

- 50 cl de bouillon de légumes ou de poule

- de la crème

- de l’huile

- du beurre

- du jus de citron

- sel et poivre

 

Émincer l’oignon ainsi que le céleri. Couper les pointes de six asperges et les réserver.

Hacher grossièrement tout le reste des asperges.

Faire revenir l’oignon et le céleri dans une casserole assez profonde avec une cuillérée à café d’huile et une noisette de beurre. Quand ces légumes sont bien dorés, ajouter les asperges. Saler et poivrer.

 

asperges-hachees.jpg

 

Faire revenir quelques minutes puis ajouter 30 cl de bouillon et le thym. Couvrir et faire mijoter jusqu’à ce que l’ensemble soit suffisamment cuit pour passer au mixer sans nuire à votre robot.

Mixer puis passer dans un chinois (acheté spécialement pour l’occasion, il nous facilitera la vie pour tellement de préparations, je me demande comment nous avons fait sans pendant si longtemps !).

Verser les 20 cl restants de bouillon chaud dans la préparation filtrée. Ajouter quelques cuillérées de crème (facultatif).

 

Faire revenir les pointes d’asperge réservées dans un filet d’huile d’olive.

Servir le velouté et décorer avec les pointes d’asperge. Ajouter quelques gouttes de citron, cela fera ressortir le goût de l’asperge !

 

 

Repost 0
Published by friedliches Fenouil - dans asperges
commenter cet article