Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 14:37
Dans une Amap, les produits sont fournis par des agriculteurs ou éleveurs professionnels qui ont fait le choix d'une démarche de qualité et de proximité avec les consommateurs sur la base de distributions régulières. Les producteurs de notre AMAP sont situés en Seine-et-Marne et dans l'Yonne, c'est-à-dire dans une “vraie campagne”. Il existe d'autres structures de maraîchage à la fois biologique et créateur de lien social dans les villes ou dans des zones dites “périurbaines”. Le jardin partagé Lilolas de la rue de Belleville est ainsi géré par une association d'habitants du quartier et nous accueille pour certaines distributions.
Hors des murs de Paris, là où il y a un peu plus de place mais pas uniquement des champs à perte de vue, des habitants militants montent eux aussi des projets de ce type. J'en connais plus particulièrement un à Vitry-sur-Seine.

J'ai fait la connaissance de l'association Planète Lilas par le biais des chantiers internationaux de bénévoles. Planète Lilas accueille en effet depuis deux ans des groupes de jeunes venus du monde entier pour aider à la cueillette des légumes, à l'entretien du jardin et à l'accueil de groupes d'enfants. Comme je suis bénévole dans l'association qui organise ces chantiers, j'ai pu visiter le jardin situé au milieu de barres d'immeubles et voir le travail des adhérents.




Au boulot sur le jardin












Planète Lilas s’adresse à tous ceux qui veulent cultiver collectivement une parcelle de terre du Parc départemental des Lilas. Avec un seul salarié (un "jardinier") et de nombreux bénévoles, l'association développe aussi un projet d'insertion sociale par le biais du maraîchage biologique et des activités pédagogiques pour les centres d'animation et de loisirs. Des moments de rencontre du public ont lieu fréquemment (Fête des moissons, etc.) et il est possible d'aller acheter des légumes chaque semaine au point de vente du jardin.







Le point de vente des légumes, directement sur le jardin, est assurée par des bénévoles de Vitry et, l'été, par des volontaires internationaux










Bref, les possibilités pour reconquérir les terres même citadines et pour sensibiliser la population sont nombreuses. L'Amap en est une, mais il y en a d'autres. Elles sont complémentaires et peuvent certainement apprendre les unes des autres !

Partager cet article

Repost 0
Published by friedliches Fenouil - dans l'agriculture
commenter cet article

commentaires